La politisation des discours de revendication identitaire dans deux communautés du Chiapas : logiques et trajectoires d’appropriation de concepts exogènes - Inalco - Institut National des Langues et Civilisations Orientales Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2021

Politicisation of Identity Claims of two communities in Chiapas: Logics and Trajectories of Exogenous Concepts’ Appropriation

La politisation des discours de revendication identitaire dans deux communautés du Chiapas : logiques et trajectoires d’appropriation de concepts exogènes

Résumé

For at least 40 years, various localities of the Mexican state of Chiapas committed to claims for autonomy chose to build a political project inspired by the discourse of global governance on indigenous rights, projecting references to ethnic identity into the political arena. This shared dynamic gave rise to different processes of appropriation of the rhetoric involved in these international law apparatuses. The ambivalent use of these tools, originally conceived as having a universal aim, answers, indeed, to local concerns. This contribution aims to mirror two case studies that show a striking contrast: two political projects initiated in two mainly indigenous localities of Chiapas, Bachajón and Aguacatenango, where Maya tseltal speakers live. This confrontation will highlight the important local differences in their orientations and in the political skills of their actors, but also in the choices of the trajectories used in the processes of appropriation of the elements mentioned, which do not deploy, among other things, the same discursive references.
Depuis au moins 40 ans, différentes localités de l’État mexicain du Chiapas, engagées dans des revendications d’autonomie, ont fait le choix de construire leur projet politique en s’inspirant du discours de la gouvernance mondiale sur les droits autochtones, projetant l’identité ethnique dans le champ politique. Cette dynamique partagée suscita des processus d’appropriation très divers de la rhétorique issue de ces appareils de lois internationaux. L’usage ambivalent de ces outils, conçus à l’origine comme ayant une visée universelle, répond en effet à des préoccupations locales. Cette contribution se propose de mettre en miroir deux études de cas qui montrent un contraste saisissant : ceux de deux projets initiés dans des localités majoritairement autochtones de l’État mexicain du Chiapas, Bachajón et Aguacatenango, où vivent des locuteurs de langue maya tseltal. Cette confrontation permettra de souligner les importantes différences locales de leurs orientations, des compétences politiques de leurs acteurs, mais aussi des choix dans les trajectoires empruntées dans les processus d’appropriation des éléments mentionnés, qui ne déploient pas, entre autres, les mêmes références discursives.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03978976 , version 1 (08-02-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03978976 , version 1

Citer

Marie Chosson. La politisation des discours de revendication identitaire dans deux communautés du Chiapas : logiques et trajectoires d’appropriation de concepts exogènes. Presses de l'Inalco. (Ré)appropriations des savoirs. Acteurs, territoires, processus, enjeux., pp.311-335, 2021, 9782858313860. ⟨hal-03978976⟩
7 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More